skip to Main Content
Ecoles Au Centre, Vivre à Viry (Haute-Savoie), élections Municipales 2020

Développer le pôle scolaire au Centre

Viry est une commune extrêmement « jeune » avec près de 40% des habitants de moins de 30 ans, et 20% d’enfants de moins de 14 ans.

La scolarisation de ces enfants est une chance.

C’est aussi un défi majeur, car il faut accueillir, dans un délai court, un grand nombre d’élèves supplémentaires. A la rentrée 2019, Viry a scolarisé 527 enfants, contre 489 en 2018. C’est l’équivalent de 2 classes en plus.
Ceci est lié au lancement de nombreuses constructions de logements ces dernières années.

L’école à Viry, un sujet de tensions récurrentes

Mais l’école est un sujet de tensions récurrentes à Viry, au point que la presse se demandait récemment si la situation n’est pas devenue inextricable .

La confusion règne actuellement (manque de classes et de moyens, soucis d’hygiène…). Elle provient avant tout du manque d’anticipation de l’équipe municipale sortante.

Pourtant des projections démographiques existent depuis 2008. Il manquera, d’ici à 2027, au maximum 7 classes élémentaires.

Ceci est d’autant plus irritant, que le bâtiment scolaire Les Gommettes vient d’être inauguré. Il a coûté 5,8 millions d’euros… et il n’est pas extensible.

Dans l’urgence, pour assurer la rentrée 2018, la commune a acheté des bâtiments modulaires de 3 classes, pour 411 000 euros. Cela reste des constructions précaires.

Il faut réaliser 7 classes dans les 6 années à venir

 

Que vaut la solution d’un nouveau groupe scolaire de 16 classes, excentré sur la route de la gare ?

L’équipe municipale sortante a l’intention de créer de toutes pièces un nouveau groupe scolaire sur la route de la gare, à l’emplacement de la « ferme Pasquier ». Toutes les classes de l’école Marianne Cohn y seraient transférées. Les maternelles resteraient à Viry Centre. L’école de Malagny sera fermée.

A première vue, cette idée présente l’intérêt de disposer d’espaces pour réaliser un groupe scolaire complet et fonctionnel.

Dans la réalité, ce projet soulève de nombreuses questions :

  • Comment les parents feront-ils les transports de leurs enfants ? Comment éviter d’augmenter encore les trajets en voiture sur un axe déjà encombré ? Un point d’autant plus sensible quand les enfants d’une même fratrie seront disséminés entre le Centre et le nouveau groupe scolaire.
  • Comment assurer le service de cantine ? La cantine du centre sera difficilement accessible. En construire une seconde est économiquement injustifié.
  • Comment chauffer ces bâtiments ? La commune a lourdement investi dans le groupe de chauffage au bois. Il ne pourra pas être raccordé à des bâtiments aussi éloignés.
  • Comment avec les élèves rejoindre les bâtiments existants dans le Centre, comme la Médiathèque ?
  • La fermeture de l’école de Malagny ne va-t-elle pas encore davantage isoler les hameaux en leur retirant un lien social de première qualité.
  • Comment trouver près de 11 millions d’euros alors que la commune à de nombreux autres projets à financer ?

 

 

VOS SOLUTIONS VIVRE À VIRY

Pour l’équipe municipale Vivre à Viry, la construction de nouvelles classes doit être faite dans le Centre de Viry, en préservant l’école de Malagny.

Les solutions qui seront retenues entreront dans les objectifs suivants :

  • mutualiser les investissements déjà réalisés : chauffage collectif, Médiathèque, cantine… la cantine pourra accueillir les enfants en 2 services ;
  • favoriser la qualité et la continuité éducative de la maternelle au CM2 dans des écoles rapprochées ;
  • faciliter la vie des parents ;
  • préserver autour de Malagny un pôle d’enseignement et périscolaire pour les hameaux ;
  • rénover les écoles existantes.

 

Sources : Étude planification de Viry 2017, Bulletin municipal Viry, www.education.gouv.fr

Crédit image : Dmitri Stalnuhhin  Adobe Stock

Back To Top